Club Honda Classic  Index du Forum
Forum club Honda Classic regroupant les amateurs des anciennes Honda
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer   ProfilProfil   ConnexionConnexion 

Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   

Tout ce qu'il faut savoir sur le nouveau controle technique

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Club Honda Classic Index du Forum -> Presentation et Honda Classic Social network... -> Le bistrot des Hondistes , ici on parle tout et de n'importenawak...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
fifi
Administrateur

Hors ligne
Inscrit le: 05 Déc 2009
Messages: 2 762
Localisation: Honda Classic City
Point(s): 10 588
MessagePosté le: Dim 8 Oct 2017, 09:08 am    Sujet du message: Tout ce qu'il faut savoir sur le nouveau controle technique Répondre en citant

Les règles du contrôle technique automobile vont changer en mai 2018. Cédric Picard de Nouzonville et James Stalens de Reims, tous deux de la profession, nous expliquent.

1 Le changement principal
À partir de mai 2018, la France va appliquer une directive de 2014 prise par le Conseil de l’Union européenne qui est composé des ministres de chaque État membre. Elle imposera un contrôle technique des automobiles plus rigoureux. On passerait de 124 à 400 points de vérification pour obtenir l’autocollant valable deux ans. « Ce n’est pas exact », rectifie Cédric Picard, patron d’un Dektra à Nouzonville. « On contrôle déjà tous les points concernés par cette directive. Ils sont simplement regroupés autrement. Le contrôle sera le même mais il faudra plus de temps pour le réaliser car on aura des choses en plus à formaliser et de nouvelles méthodologies à utiliser », explique-t-il. « Il y a quelques points nouveaux comme les appuis-tête mais il faut arrêter de faire peur aux gens, le contrôle ne changera pas vraiment », confirme James.

2 La défaillance critique
Aujourd’hui existent les défauts mineurs qui sont signalés et les défauts majeurs à rectifier obligatoirement. À partir de mai va naître la défaillance critique : « C’est un dispositif déjà appliqué pour les poids lourds. Si on découvre une défaillance pouvant conduire à un accident (pneus lisses, freins défectueux…) le propriétaire de la voiture devra faire réparer dans les 24heures. Au-delà de ce délai, il n’aura plus le droit d’utiliser le véhicule », précise James Stalens.

3 Contre-visites plus fréquentes
Aujourd’hui, la contre-visite (après réparation) est souvent gratuite voire très peu facturée. Elle va devenir payante : « Désormais, lors de la contre-visite de contrôle, nous serons tenus de vérifier l’ensemble du circuit et plus seulement la pièce qui aura été changée », annonce Cédric. Par ailleurs, les défauts majeurs seront plus nombreux. Exemples : « Un voyant allumé sans raison sur le tableau de bord, le mécanisme de réglage des sièges ou encore un point de corrosion perforante ne seront plus seulement signalés. Il faudra aller faire réparer et revenir », souligne James.

4 Tarifs plus chers
Le contrôle technique va coûter plus cher aux automobilistes. « C’est inévitable puisqu’il prendra davantage de temps et que les contre-visites seront plus fréquentes. » Difficile pour l’instant de chiffrer l’augmentation de la visite mais, selon Cédric : « Il faudra au moins compter +20 %. »
 
5 Le statut des contrôleurs
Les techniciens des centres de contrôle technique vont devenir des inspecteurs. « C’est une façon de les rendre plus importants aux yeux des automobilistes. C’est un métier très pointu, avec de plus en plus de responsabilités, des évolutions techniques et des stages obligatoires. » Il fallait un CAP pour suivre la formation, il faudra un bac. Conséquence, selon Cédric et James : « On avait déjà du mal à trouver des employés. Cela va devenir encore plus compliqué. » Ils devraient logiquement être plus payés que les 1 400 euros actuels. Si augmentation il y a, elle a toutes les chances d’être répercutée sur le prix de la visite.

6 Les bienfaits de la réforme
L’Union européenne a pris cette directive en 2014 pour arriver proche de zéro décès sur les routes en 2050. La défaillance critique, qui oblige à réparer dans les 24 heures, est une bonne chose selon Cédric et James. « Aujourd’hui quand on décèle des pneus prêts à éclater, on laisse l’automobiliste repartir et il a deux mois pour réparer. Quand il y a vraiment un danger, il est normal de régler le problème dans les 24 heures », estime Cédric. « Ce changement est bénéfique mais il faudrait donner aux gens les moyens de réparer sinon ils vont être fous », ajoute James.

7 Harmonisation européenne
L’application de la directive de 2014 devrait permettre d’aller vers une harmonisation européenne. « Ce sera bien mieux pour les personnes qui achètent leur voiture à l’étranger. On saura exactement dans quel état elle est », estime James.

8 Rush attendu en mars-avril

L’annonce des changements et la hausse des tarifs vont provoquer un rush dans les centres de contrôle en début d’année. Cédric s’attend à un mois d’avril 2018 très chargé. « Je me souviens du dernier changement lié à la réglementation de la pollution. On avait fait un mois de décembre équivalent à trois mois de travail habituel. Mais, bien sûr, on a fait un mois de janvier trois fois moins important. »
James prévoit des cas compliqués : « Ceux qui auront fait leur contrôle avant le changement et viendront pour la contre-visite après l’entrée en vigueur des nouvelles règles risquent d’avoir des surprises. »
 
9 L’avis du contrôleur
Cédric a fait une école du contrôle technique avant de faire ce métier et de devenir patron d’un centre Dektra. Il se souvient très bien de l’un de ses premiers cours : « Le professeur a tracé deux traits au tableau. L’un était intitulé «réglementation» et l’autre «complaisance». Il nous a dit qu’il fallait être entre les deux. Rigoureux mais pas inutilement sévère. C’est une règle qu’il faudra garder à l’esprit au moment du changement de législation ». James, responsable d’un centre Autosur, craint les réactions des automobilistes quand ils se retrouveront avec des contre-visites pour un voyant inutilement allumé au compteur : « J’ai déjà vu des gens pleurer chez moi parce qu’ils n’avaient pas de quoi réparer. En cas de danger, je suis d’accord qu’il faut forcer les gens à agir vite mais quant à les envoyer au garage pour des choses qui ne mettent pas en cause directement leur sécurité, je suis plus dubitatif. »

( Source Journal l'union publié 
le 08/08/2017 )

_________________
Le fifi de l'Occident.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Club Honda Classic Index du Forum -> Presentation et Honda Classic Social network... -> Le bistrot des Hondistes , ici on parle tout et de n'importenawak... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Igloo Theme Release v0.9 Created By: Igloo Inc. and PROX Designs in association with Kazer0 Designs.